Vieillir en beauté

Bonsoir mes belles girls đŸ€Ž

Puisque nous avons abordĂ© ce thĂšme tout au long de la semaine, je trouvais cela intĂ©ressant de vous expliquer mon point de vue concernant ce sujet et donc de fournir quelques rĂ©ponses aux questionnements que l’on peut avoir avec le concept de vieillesse. Mes 34 ans m’apportent Ă  me challenger et Ă  revoir en tout temps mes acquis, puisqu’il y aura toujours des mouvements qui nous apportent Ă  changer nos façons de penser. Une ouverture d’esprit, ça se travaille chaque jour. C’est un cheminement que seules vous avez le pouvoir de faire progresser.

 

 

« La vieille femme n’existe plus? »

De plus en plus, nous voyons un virage trĂšs humain se faire en ce qui concerne le monde de la mode. Ce dernier nous invite Ă  revoir les standards de beautĂ©, non seulement pour ce qui est du physique (corps), mais Ă©galement pour ce qui est de l’ñge. Le portrait de la vieille femme n’existe plus. Les grand-mĂšres sont rendues des « mamies » et c’est mĂȘme hyper trendy ĂȘtre une mamie. Comme je vous l’expliquais dans l’une de mes chroniques radio, le 40 et le 50 ans sont les nouveaux 30 ans.  En ce sens, les industries se sont enfin dĂ©cidĂ©es Ă  cibler les marchĂ©s qui sont rĂ©ellement prĂȘts Ă  acheter les produits en question. C’est devenu une question logique de s’adresser au bon public.

 

 

Vieillir en beauté c’est un effort mental

Je me questionnais Ă  savoir ce qui faisait en sorte qu’une personne puisse bien vivre avec le fait qu’elle vieillit chaque annĂ©e, versus une autre qui n’y voit que du nĂ©gatif Ă  franchir une nouvelle annĂ©e. Tout rĂ©side dans la mentalitĂ© que nous dĂ©cidons d’avoir. Je ne dis pas que c’est facile d’avoir ce genre de pensĂ©e encrĂ©e, mais il faut tout de mĂȘme faire l’effort. C’est un choix et c’est le vĂŽtre. Il faut garder en tĂȘte que vieillir c’est un luxe, ce n’est pas permis Ă  tout le monde. Il faut donc voir les nouvelles rides comme la vie qui nous a choisis pour aller plus loin. Nous nous devons de remercier cela et enlever l’amertume qui tourne autour du concept de vieillesse.

 

 

« À quel moment dĂ©cides-tu de ne plus te choisir? »

Il arrive trop souvent que je vois des femmes qui ont simplement dĂ©cidĂ© d’abandonner. Cette triste rĂ©alitĂ© que je ne comprends pas, encore Ă  ce jour. À quel moment dĂ©cides-tu de ne plus te choisir? Qu’est-ce qui fait en sorte que tu dĂ©cides que tu n’es plus ta prioritĂ© et que tu ne mĂ©rites pas de te sentir belle en faisant les choses que tu aimes et en portant les vĂȘtements qui te plaisent? Je vous confirme que lorsqu’on se connait rĂ©ellement et que l’on s’accepte, la confiance en soi et notre discours Ă©voluent dans le mĂȘme sens. Cette profondeur dont je vous parle toujours, chez les femmes, c’est comme ça qu’on rĂ©ussit Ă  l’avoir. D’un point de vue extrĂȘmement humain, je peux comprendre que nous, en tant que femmes, nous passons aprĂšs une multitude de dĂ©cisions, mais lorsqu’on se regarde dans le miroir, on se retrouve seule avec nous-mĂȘmes. Pour faire un parallĂšle avec des Ă©crits que j’ai lus dans le passĂ© et qui m’enchantent encore Ă  ce jour; si l’on disait que notre personne et notre Ăąme reprĂ©sentent un musĂ©e et que tu es le guide de ce dernier, que voudrais-tu voir dans ce musĂ©e?  Le musĂ©e reprĂ©sente l’histoire de ta vie et on ne peut pas t’enlever la vedette. Que voudrais-tu que ton histoire raconte? Celle-ci ne parlerait pas juste de ton image, mais Ă©galement de ton Ă©volution en soi
 Finalement, il y aura toujours un apprentissage avec ce genre de rĂ©flexion ainsi qu’un dĂ©but et une fin inĂ©vitable pour l’histoire racontĂ©e au musĂ©e. (À mĂ©diter)

 

Vieux = Plate?

Parfois, on entend « je suis trop vieille pour porter ce genre de vĂȘtements! ». Ce genre de propos doit ĂȘtre l’une des choses que je redoute le plus Ă  entendre. Ce n’est pas parce que vous avez un Ăąge quelconque que vous ne pouvez plus porter un style en particulier. La seule personne qui vous empĂȘche d’ĂȘtre qui vous ĂȘtes, au final c’est vous. Les vĂȘtements dans les boutiques et en ligne, en 2021, sont pour tout le monde! Plus prĂ©cisĂ©ment, les vĂȘtements JOELLE sont lĂ  pour celles qui dĂ©sirent oser et s’accepter tels qu’elles sont ou tout simplement pour celles qui ont une ouverture Ă  travailler sur elles-mĂȘmes afin de s’aimer davantage. Point!

 

 

 

« Sortir du moule axé sur le physique pour mieux se voir »

Les girls, si j’avais un conseil Ă  vous donner et que j’aimerais que vous reteniez en tout temps, c’est d’oublier les standards et les rĂšgles dĂ©jĂ  prĂ©Ă©tablis par notre sociĂ©tĂ©. Faites vos propres rĂšgles. DĂ©tachez-vous du concept de ce qui est socialement acceptable et usez de votre crĂ©ativitĂ© Ă  faire Ă©voluer la personne que vous ĂȘtes rĂ©ellement. Lorsque vous aurez lĂąchĂ© prise de ce cĂŽtĂ©, tout le reste suivra. Vous allez automatiquement vous sentir plus confiante et inspirĂ©e Ă  devenir la meilleure version de vous-mĂȘme.

 

 

« Vieillir
c’est le fun! »

Finalement les girls, je me suis rendu compte cette annĂ©e que vieillir
c’est le fun! Il me semble que j’ai plus d’expĂ©rience, plus d’acquis et je me sens enfin bien avec mon corps et mon mentale. La femme que je suis en date d’aujourd’hui, je peux vous affirmer que je suis fiĂšre d’elle. J’ai toujours hĂąte de voir ce que la vie me rĂ©serve dans le futur. Je suis heureuse et j’ai conditionnĂ© mon Ăąme et mon corps Ă  adopter cette mentalitĂ©. J’espĂšre que vous oserez le faire Ă  votre tour.

 

On se dit Ă  une prochaine fois, mes beauties!

 

Bisou,

 

Joelle